dimanche 23 mai 2021

UNE MORT TROP DOUCE

 


Nouvelle noire/
Date de publication 1er juin 2021 
Edition numérique SKA  collection Noire sœur 

ISBN :9791023408720

Une fille ravissante, un jeu de séduction et un mystérieux secret à la révélation fatale qui tranche dans le vif du sujet...Quand des faits très anciens brûlent toujours la mémoire de celle qui les a subis alors que leur auteur a tout oublié, presque tout, la pulsion vengeresse vous étouffe, à moins qu’un simple ustensile vienne vous libérer. Odile Marteau-Guernion emprunte la voie noire avec conviction et talent.

Premiers retours:
E. M :
Merci Odile, je viens de relire ta nouvelle très aboutie . Chapeau l'écrivaine ! Je ne doute pas qu'un jour tu te feras un nom dans le polar . Belle journée !

Sur le blog de Pierre Faverolle: 

Une mort trop douce d’Odile Marteau-Guernion :

Alex, complexé dans sa jeunesse pour son poids et sa lenteur, est devenu un trader à succès. Alors qu’il boit un café avec son collègue Francis, il aperçoit dans une vitre une jeune femme dont il tombe amoureux.

Encore une fois, la simplicité de narration l’emporte dans cette histoire terriblement d’actualité, et va se dérouler d’une façon limpide jusqu’à un dénouement tout à fait inattendu, où le sang va couler. Excellent.

F-L

Bonjour, je vous partage mon avis sur la belle nouvelle d'Odile Marteau Guernion.
Écrire une nouvelle n'est pas chose facile, pour ma part je ne m'y risque guère, mais Odile Marteau Guernion maîtrise cet exercice avec talent. Ce texte en est la preuve.
Point de questions pour savoir s'il y aura un meurtre et qui est le coupable à la suite d'une enquête policière. Ici, vous savez dès le début de la nouvelle que le narrateur est mort. En effet, les premiers mots que vous lirez sont "Je suis mort ce matin."
Mais cela ne retire rien à l'intérêt de l'intrigue, ni au suspense que l'auteure installe avec son talent habituel. En fait comme dans une tragédie grecque, le narrateur avance vers son destin de manière irrémédiable. Nous lecteurs, nous demandons tout au long de ce court récit ce qui peut motiver une vengeance que nous devinons implacable. Laura, une jeune femme mais aussi une apparition éblouissante aux yeux d'Alex, un trader gagné par l'ennui, est au cœur du mystère.
Le thème traité par Odile est d'une actualité brûlante, l'originalité réside dans la manière dont la romancière le traite.
C'est un plaisir de lire ce texte court qui vous saisit dès la première phrase et ne vous lâche qu'à la dernière page. C'est une marque de talent que d'être capable de ciseler une intrigue policière courant sur 11 pages, en maintenant une tension permanente qui marque le lecteur.
A lire absolument.


dimanche 7 mars 2021

NOIR FANTÔME

 

Couverture originale de https://www.laurelineguernion.com/
Editions: https://www.lapommequirit.fr/polars-1/noir-fant%C3%B4me/

Pendant 4 ans j'ai pris le chemin des écoliers. En effet, la dernière enquête d'Anna Le Goff est parue en 2017. Pourquoi ce choix? 

Pour commencer, ce dernier opus est dans les cartons depuis un bon moment puisque son écriture a débuté en 2018. Mais entre 2017 et aujourd'hui, je ne me suis pas reposée sur mes lauriers.  Deux romans ont été édités chez ESNEVAL( 2017 et 2018)  et un recueil de nouvelles est sorti en 2020. 

Pendant ce temps, je peaufinais mon histoire de NOIR FANTÔME. Je la voulais précise, recherchée, aboutie. 

Voici la 4ème de couverture:

 Une nuit sans lune, une forme noire au sein d’un château en ruine et un corps au crâne terriblement mutilé retrouvé au beau milieu d’une carrière désaffectée. La mise en scène est macabre. 

Rites moyenâgeux ou rituels religieux ? Anna compte sur les connaissances en la matière d’une jeune femme psychorigide et peu encline à collaborer avec la police. Mais l’enquête piétine.  C’est alors que Fred Carlson débarque dans le commissariat breton comme un chien dans un jeu de quilles. Son comportement interroge et perturbe notre enquêtrice.

 

Une nouvelle enquête pour Anna et son équipe qui s’avère absconse à souhait. Encore une fois le capitaine Le Goff, ne se laisse influencer ni par les apparences ni par sa hiérarchie et mène son enquête avec obstination.


PARIS NORMANDIE 


LE COURRIER CAUCHOIS DU 02/04/2021 


 Vidéo à la Librairie La Galerne du Havre
 : https://www.facebook.com/librairie.lagalerne/videos/472732763926387

Interview à la MJC de Bolbec avec Florian Bouillon La Plume au Bec

Interview Radio Ouest Track :
https://ouest-track.com/podcasts/litterature-le-personnage-anna-legoff-continue-ses-aventures-dans-un-nouveau-polar-signe-odile-marteau-guernion-5756?fbclid=IwAR2aHzXbyq22xisvzZ9qjMLcQkiSAvWt7KarBgzDP0xV761YcV4lHux4J3g

Retrouvez un article très intéressant sur: La  page Culture et justice de Philippe Poisson
Avis: 

Sylvie Grignon: retour complet sur 

http://rougepolar.unblog.fr/2021/03/23/le-dernier-polar-dodile-marteau/?fbclid=IwAR04YS88oSGAtO5tB5_BVM8DYSP3hyKorltpFSaY4F7Q5x0rCQ1I4

Extrait. Que dire si ce n'est que c'est une histoire passionnante qui se lit d'une traite Chaque chapitre ne donne qu'une envie , continuer! Et, surtout se poser des questions, car pourquoi ce corps avec une mise en scène si macabre fut-il découvert à cet endroit précis, au milieu de cette carrière désaffectée? Cette jeune femme pleine de vie, Anaïs Lambert, retrouvée sans visage?   

Et quand surgit un collègue Fred Carlson, au profil atypique, on ne peut que sourire avec l'envie d'apostropher Anna et lui glisser: "Cela reste ton affaire". *

Et nous voilà avec un second corps, le spectre d'un meurtrier sanguinaire chatouille les narines d'Anna. Avec toujours cette question, pourquoi? 

Une intrigue bien menée qui tient la route jusqu'à la dernière ligne sans que l'on puisse deviner qui est ce "Noir Fantôme" 
Le roman idéal pour les premiers soleil du printemps. 

Séverine G: 

Je l'ai terminé hier, c'est palpitant, riche, extrêmement bien ficelé !!

Eric F de C

ça y est roman fini, Excellent, je le conseille. Quant à la TR3, excellent choix. À quand une Corvette avec ou sans un grand bonhomme barbu?  

Francisco L:  http://francisco17.canalblog.com/archives/2021/03/30/38893386.html?fbclid=IwAR16qdm6EFU1TfTmtMzA213zNqKgzHpwUnPtOHALq7C9pQv8AwyvsY-lTCs

Disons le tout de suite NOIR FANTÔME est un grand cru de la série des Anna Le Goff, l'enquêtrice imaginée par Odile. Je précise au passage que tous les romans peuvent être lus de manière indépendante, mais qu'en les lisant tous vous pourrez suivre l'évolution du personnage à travers le temps.

Un personnage récurrent, c'est comme un vieil ami que vous perdez de vue régulièrement, mais que vous retrouvez toujours avec grand plaisir. C'est le cas avec Anna dont les enfants ont grandi et quitté le foyer familial et qui va être bientôt grand-mère. Elle a vieilli Anna, mais ses facultés d'enquêtrice sont intactes, tout comme sa capacité à affronter sa hiérarchie lorsque le besoin s'en fait sentir. Elle est entourée de ses habituels compères, Yves Legodinec, Jean-Marc Champotier, Marie-Jeanne Campion et Katia Kerbala. Pour ceux qui ne les connaissant pas une courte biographie les présente à la fin de l'ouvrage, c'est une très bonne idée.

L'intrigue du roman est énigmatique à souhait, entre un fantôme qui hante un château en ruines dans lequel un petit groupe de passionnés prépare un spectacle médiéval et un tueur en série de femmes blondes atrocement mutilées. Le puzzle comprend aussi une petite fille maltraitée par sa mère et un individu qui agresse un autre homme dans un bar.

J'ai dit que le roman permet de retrouver l'équipe habituelle d'Anna, mais avec un nouveau venu Fred Carlson qui a du mal à s'intégrer, suscitant la méfiance d'Anna, réticente devant le parachutage de ce collègue par sa hiérarchie, sans information préalable.

J'ai parlé de puzzle, car c'en est un puisque toute les pièces finiront par s'emboîter à la fin du roman. Avant cela l'énigme vous aura donné du fil à retordre, sollicitant vos "petites cellules grises" comme aurait dit un des illustres prédécesseurs d'Anna Le Goff. Un mystère des plus intriguant, cela suffirait à donner envie de lire ce polar, j'y ajouterai un final avec un suspense haletant et un dénouement des plus surprenants.

Conclusion, lisez NOIR FANTÔME, vous ne le regretterez pas.

PH G: 

J'avais envie de connaître la fin. Le meilleur de tous les écrits de OMG. Elle a passé un cap dans son écriture. 

Joelle C:

Moi ça y est je l ' ai dévoré. ..

Véronique B: 

J'ai comme d'habitude vraiment apprécié ce livre,  et ça démarre fort car la description du paysage et du contexte de la première page m'ont impressionnée, j'aime beaucoup ton style d'écriture. Après on est happé par l'histoire et voilà un livre lu rapidement pour arriver au dénouement.

Bravo encore et aussi à ta fille pour ces jolies couvertures qu'elle te fait.

Isabelle C:

J’ai apprécié ce roman  qui m’a tenu en haleine de bout en bout.. avec un rebondissement à la fin... mais ... je n’en dirai pas plus !

Patricia D:

Ah ce sacré fantôme! C'est une intrigue incroyablement bien ficelée. Je l'ai dévorée juste après un Bussi et j'ai été bluffée. Tu n'as rien à lui envier. Tu n'as pas laissé d'indices probants pour me faciliter la tâche. Encore merci pour cette enquête fouillée, documentée et rondement écrite.

Jean-Luc M:

Voilà, j'ai terminé la lecture. C'est une vraie réussite. Beau travail. J'ai pris un réel plaisir.

Liliane D:

Ce nouveau roman, m'a emballée, je l'ai lu d'une traite
bravo a Odile qui est un très bon écrivain. J'attends avec impatience le prochain qui sera j'en suis sûre de la même  veine
 BRAVO BRAVO BRAVO.

Chroni Croqueuse:


“Noir Fantôme” est construit sur une narration cohérente et pimentée de mystères jusqu’à son  terme . Odile Marteau Guernion signe une œuvre magistrale . C’est une écrivaine qui a plus d’un tour dans sa plume .

Ce polar est une friandise à consommer sans modération .

Josette-R

Je viens de le finir, je n'arrivais pas à le lâcher tellement prise par le suspens 

L-G

C'est top, top. C'est bien tordu, j'aime bien. Mon préféré reste NUIT d'Ô Rage mais j'aime bien celui-là aussi. Je trouve les personnages moins caricaturaux que d'habitude. Plus aboutis dans l'écriture. 

M-S

Le meilleur de tous, j'ai beaucoup aimé. Ce fantôme nous tient en haleine tout au long de l'histoire








jeudi 20 février 2020

LA MAISON DU BOUT DU MONDE et autres nouvelles

Sorti en janvier 2020 


J'aime diversifier mon écriture et depuis quelques années j'ai découvert les nouvelles. J'aimais en lire mais je ne m'étais jamais aventurer à en écrire. Quel plaisir! 
L'atelier d'écriture que je fréquente depuis maintenant plusieurs années m'a donné l'occasion de m'essayer à cette discipline et j'avoue que j'y ai pris goût au delà de ce que je pouvais imaginer. 
Les nouvelles venaient se ranger les unes après les autres dans un fichier de mon ordinateur , ce n'est que dans le courant de l'année 2019 que je me suis dit que je pourrais en faire profiter les lecteurs. 
Voilà qui est chose faite, les éditions Le Lys Bleu m'ont fait confiance et il est donc là bien présent ce joli recueil de 15 nouvelles. 
Encore une fois, je me réjouis d'avoir collaborer avec ma graphiste préférée, j'ai nommé ma fille qui fait des merveilles en illustrant mes couvertures. 
laurelineguernion.com

Note de l'éditeur : Vous dépeignez avec une grande finesse les rapports humains entre les protagonistes de vos histoires. Vos personnages ont de l'épaisseur, sont cohérents et nous apprennent sur eux après chaque page. Votre style est direct, simple mais se prête en même temps parfaitement aux intrigues que vous contez. 

RETOURS  DES LECTEURS, encore une fois merci à eux

J-M 
De mieux en mieux ton écriture, Bravo. Ma préférence va à la nouvelle Sam le rêveur bien rythmé, intensité dramatique  parfaite. Cela mériterait un développement pour un long métrage car c'est très cinématographique.  

Francisco Lozano: 

http://francisco17.canalblog.com/archives/2020/02/19/38038921.htm
l

Le dernier livre d'Odile Marteau Guernion est un recueil de nouvelles que j'ai lu avec un grand plaisir.
La nouvelle est un art très particulier et exigeant que j'hésite à pratiquer pour ma part. Il s'agit de développer une intrigue en quelques pages et autant que possible concocter une chute surprenante pour le lecteur. Odile Marteau Guernion s'en tire avec brio.
Ce recueil comporte une nouvelle longue qui donne le titre au bouquin et 15 textes beaucoup plus courts. Bien sûr les nouvelles m'ont plus ou moins intéressé, mais elles sont toutes très bien écrites et j'ai passé un très bon moment de lecture.
Ma préférée est incontestablement la première pour diverses raisons. Elle raconte un fantasme d'auteur, une maison isolée où se ressourcer pour écrire. Cette maison serait hantée et l'autrice va être confrontée à un homme vêtu de noir qui saute d'une falaise mais son corps est introuvable.
L'intrigue est captivante et menée avec brio. La chute, que je ne vous révélerai pas bien sûr, est à la fois surprenante et rigoureuse. La description du coin perdu et du village donne envie de s'y rendre, en particulier pendant une tempête.
Toutes les chutes m'ont surpris et la longueur de chaque nouvelle est adaptée à l'histoire racontée.
Bref, un superbe recueil de nouvelles que je vous recommande chaudement. Un mot pour la couverture, superbe et introduisant parfaitement le livre, bravo à Laureline Guernion.
Sylvie Grignon: 

http://rougepolar.unblog.fr/2020/02/26/un-recueil-de-nouvelles-a-decouvrir/

Je ne suis pas une lectrice de nouvelles. je dirais même que je déteste ça! Heureuse surprise en découvrant celles d'Odile marteau Guernion. je ne dis pas que j'ai eu un coup de cœur pour toutes mais presque. En tous cas ce roman m'a subjuguée. 
J'ai eu un vrai coup de cœur pour la maison du bout du monde, la plus longue, dont l'histoire m'a captivée jusqu'au dénouement. je suis restée sous le charme du texte " Le bateau de mes rêves" une nouvelle terriblement poétique qui se serait prêtée au pinceau
Savoureuse, la nouvelle de "Sam le rêveur" qui aurait pu faire un excellent sujet de polar! tout comme "Quand la nature s’emmêle" ou l'enfant si rare" qui auraient pu être les prologues de dystopie. 
Un petit livre à découvrir, idéal pour les personnes âgées qui ne peuvent se souvenir d'une sur des centaines de pages ou pour bouquiner sur la plage. 
Un livre bien écrit, avec un style rythmé et surtout des nouvelles bien différentes. 
De quoi m'avoir fait changer d'avis sur l'univers des nouvelles. 

Patricia A: 

Des histoires savoureuses

Josy P

Génial, j'adore

Maryline Marnas: 

http://leslecturesdemaryline.eklablog.com/la-maison-du-bout-du-monde-et-autres-nouvelles-a202356188

Je connais l'auteur grâce à ses romans déjà publiés, plutôt des polars que j'ai apprécié. Ici, me voici en présence d'un recueil de 16 nouvelles dont je vais vous donner un ressenti :

"La maison du bout du monde" oscille entre suspense, fantastique, peur, frissons et rire... J'ai trouvé ça culotté, bravo pour le dénouement!

"Le jeu peut être un poison" est une nouvelle très courte qui fait référence à la drogue par le jeu... Je n'ai pas aimé la finalité.

"Halloween pour le plaisir" ne m'a pas convaincue, je n'ai pas trouvé l’intérêt de cette histoire. J'ai attendu avec impatience de connaitre le secret d'Adélaïde en vain.

"Le poème définitif" est très drôle et très sympa, on se demande bien ce qu'il se passe et le mot de la fin est génial!

"Une journée presque parfaite" commence super bien, elle est toute mignonne avec un peu d'amour et de bonne humeur. Et petit à petit, ça se dégrade pour finir au plus mal... Bravo! Une nouvelle réussie!

"Pas mon jour" est machiavélique, j'adore!

"Le bateau de mes rêves" oscille entre rêve et réalité sans savoir où l'on se trouve. Un joli texte poétique.

Dans "Sam le rêveur", l'inspecteur principal se rend sur une scène de crime et découvre qu'il connait la victime mais qu'il a complètement oublié la soirée de la veille où il a sans aucun doute rencontré cette jeune femme morte. Qui est-elle et qu'a-t'il fait? J'ai beaucoup aimé, digne d'un très bon polar psycho! Et la fin est inimaginable et inattendue (sauf si on découvre l'indice de l'auteur trop vite comme moi).

Dans "Quand la nature s'emmêle", on se demande si l'intelligence artificielle a un avenir. Rien n'est moins sûr et ici, Clara s'en rend vite compte avec cette petite nouvelle qui met du baume au cœur.

"L'enfant si rare" fait carrément flipper!!!!!

"Des petits mots pour de grands maux" est douce et fait du bien au cœur... J'aime le jeu de mots du titre.

Dans "Les larmes de sang", le suspense va crescendo, une histoire de vengeance, j'adore!

"Le pointeau" est très très courte, machiavélique, drôle et assez finement servie...

"Mémoire de star" est nostalgique et très sympa.

J'avoue ne pas avoir vraiment saisi l’intérêt de la nouvelle "les vacances dans le Sud".

"Les coquillages du nord de la mer" est très rapide, elle nous soulève le cœur pour nous apaiser à la fin.

On passe par de multiples sensations en lisant ce recueil. Il est très riche et très diversifié, c'est plutôt sympa à lire. Cependant, l'auteur doit faire attention à ne pas en dire trop dans ses titres, ça gâche parfois la surprise.

J'aime beaucoup cette auteure mais je l'apprécie plus dans ses grands formats.

La couverture est superbe, il n'y a pas de fil rouge à part peut-être le thème récurrent du sombre, du noir...


Chroni Croqueuse novembre 2020 : 

Odile Marteau Guernion est l’une des rares auteures que je connais qui s’adapte aisément à écrire tout style littéraire. De série policière, roman d’aventures ou noir jusqu’à des pièces de théâtre pour enfants et adultes. Son aisance et son tour de plume sont perceptibles dans ces ouvrages.

C’est d’un recueil de nouvelles dont il est question avec la maison du bout du monde et autres nouvelles . Un livre qui se rehausse d’une illustration plaisante et ceci revient à Laureline Guernion .

De nouveau, je remercie l’auteure pour sa confiance et l’envoi d’un exemplaire au Liban.

16 nouvelles de nature fantastique, noir, horrifique et parfois romantique vont faire place à notre imaginaire et nous emporter dans un monde teint de noirceur . Il est vrai qu’on se laisse emporter par une et non une autre , chose qui s’explique dans le goût de chaque lecteur mais le temps escompté à lire cet ouvrage littéraire n’en sera qu’agréable .

De longueurs et thèmes variables, avec des personnages diversifiés plus ou moins mystérieux ou redoutables qui vont déposer leur empreinte sur chaque page et nous faire vivre d’intenses moments mêlés de frissons et d‘incertitudes, sans omettre l’essentiel qu’est la qualité de plume de l’écrivaine qui peut être incisive et entrainante, fluide et légère avec toujours, un brin de mystère dans son écriture.

Ce livre démarre avec La maison du bout du monde, une nouvelle qui se démarque des autres par sa profondeur que j’aurai souhaité qu’elle ne se termine point.

Lire la suite sur: http://chroniqueuse6.canalblog.com/archives/2020/11/05/38631206.html?fbclid=IwAR3emb28jlaGG8Oeb7VvgibpDdlTThiNStCRRdZkK1ikosKA7nnHwcJPwMw

 

Françoise N A

Bonjour, Marteau Guernion Odile, j'ai lu ton recueil de nouvelles, et j'en suis enchantée, j'ai trouvé ça vraiment bien, je le recommande.😉







mercredi 17 avril 2019

DOSSIER DE PRESSE










ODILE MARTEAU GUERNION


 Membre de la SADN (Société des Auteurs de Normandie) 

2017 Prix de la nouvelle   au concours de nouvelles du Festival des sciences et techniques
2021  Prix du roman  au Festival du Polar à la plage des Ancres Noires pour NUIT D'Ô RAGE

Originaire de la Sarthe, je me suis installée en Normandie il y a  40 ans. Après des études littéraires au Lycée Bellevue du Mans, durant lesquelles j'ai eu l'occasion d'apprendre plusieurs langues étrangères, j'ai passé deux ans sur les bancs de l'université de Tours en  mode touriste! je me suis orientée ensuite vers le secteur médical.  Infirmière de formation, après de nombreuse formations,  j'ai fini ma carrière en tant que cadre supérieur de santé. J'alterne maintenant ma vie entre Bretagne et Normandie. 

j'ai toujours beaucoup lu et écrit (petits textes, poèmes, chansons)  mais, ce n'est qu'en 2005 que je me suis  lancée dans la réalisation d'un roman, depuis je n'ai pas arrêté et L'écriture est devenue une seconde nature. 

J'ai découvert récemment l'écriture de nouvelles ainsi En mars 2017, j'ai obtenu le 1er prix d'un concours de nouvelles organisé par le salon des Sciences et techniques de Gonfreville l'Orcher. En juin de la même année ont été jouées deux pièces de théâtre écrites pour enfants. En juin 2018 a été jouée une pièce pour les adultes : Mariage or not mariage. 

Par ailleurs: 
Je suis  membre de l'association Ancres Noires qui organise depuis presque 20 ans le Festival du Polar à la Plage ( au Havre) 

Je participe depuis de nombreuses années à des ateliers d'écriture. 

Je pratique le  théâtre en amateur depuis une quinzaine d'années. 

vous pouvez suivre également mon actualité littéraire sur ma page auteur: http:/www.facebook.com/OMG-Auteur
 
 "C:\Users\Utilisateur\Documents\mes romans\édités\NOIR FANTOME\Dossier médias Noir fantôme Odile Marteau Guernion.pdf"
 

Novembre 2019 mes deux derniers romans paraissent en version  numérique sur le site des éditions ESNEVAL:  https://esneval-editions.fr/

Mes parutions: 

JUIN 2021: UNE MORT TROP DOUCE
Une nouvelle noire éditée uniquement en numérique: https://www.7switch.com/fr/ebook/9791023408720/une-mort-trop-douce



MARS 2021: NOIR FANTOME 
Une enquête d'Anna le Goff


En  2020: parution en janvier d'un recueil de nouvelles aux éditions Le LYS BLEU. 



En octobre 2018 parution  chez ESNEVAL EDITIONS NUIT D'Ô RAGE, un roman noir et intimiste. https://esneval-editions.fr/produit/nuit-do-rage/ PRIX DU ROMAN ANCRES NOIRES 2021 








En novembre 2017, un cinquième roman est paru chez ESNEVAL EDITIONS : FELIZIDAD la vie recommencée. Un roman entre aventure et romance qui emmène notre Héroïne Elsa jusqu'en Colombie. https://esneval-editions.fr/produit/felizidad-la-vie-recommencee/



L'écriture fait dorénavant partie de ma vie. 

Entre 2014 et 2017    une série policière se déroulant en Côtes d'Armor avec pour héroïne l'inspectrice Anna le Goff. Le cinquième volet NOIR FANTÔME est paru en mars 2021 chez 
S-Active éditions. 








Mes salons et dédicaces 
 
ANNÉE 2022: 
 
16 Avril: Salon du polar Argentan 
 

 

 
03 Avril: Salon du livre de Turretot 
 

 

 
13 Mars:  Salon du livre de La Saussaye 
 

 

 
26 Février: Salon du livre de Bolbec 

 

 
13 Février: salon du polar  de Forges les Eaux 
 
 
 

 
 
 
6 Février: salon du livre Igoville:

 


 
 
 

 
 
 
 
 
29 janvier: Médiathèque de Criquetot l'esneval 
 

 

ANNÉE 2021 /
 
11 décembre: Remise des prix Ancres Noires 
 


 
11 décembre: Espace Culturel Leclerc Gonfreville 
 

 
 
9 décembre: Café Polar normand Pont-l'Evêque

 
 
7 Décembre: Magasin Mag'Alie 
 
 
 
 
 
4 décembre; Salon du livre de Fécamp 
 

 
 
21 novembre: salon du livre de Cheux 
 

 
 
20 novembre:  Cultura Montivilliers
 

 
  
 
14 novembre: Salon du livre de Pavilly 
 

 
 
12 novembre; Espace culturel d'Yvetot
 
11novembre ; Dédicace à Fauville en Caux 
 
30 et 31 octobre: Yport 

 
 17 Octobre: Ferrières en Bray 


2 et 3 OCTOBRE: Lillebonne 
 



 
26 septembre: salon Les Romancières à Saint Quay Portrieux 

12 SEPTEMBRE SALON BEE-POLAR Ivry la Bataille 

 

04 SEPTEMBRE SALON DE ARELAUNE EN SEINE
 
Invitée d'honneur! 

 
  
22  AOUT/ SALON DE VILLERS SUR MER

 
   
 Dédicace en avril à St Romain de Colbosc
ANNÉE 2020


4 Octobre 2020 : salon du livre d'Etables sur Mer 


  

20 Septembre : Salon de Rouen Conquérant 





13 Septembre : Salon du livre de Perros Guirec 




Août 2020 dédicace à l'Académie des lettres de st Quay Portrieux 





Tous les salons  et dédicaces sont annulés jusqu'à fin juin. 

8 Mars Le Mesnil Esnard 

Déjà l'effet virus se fait sentir, faible fréquentation du salon 

29 Février BOLBEC: 


Salon de Forges les Eaux: premier salon du polar



Cette année a commencé par le salon du livre de IGOVILLE en février 



L’ANNÉE 2019

8 décembre : salon de Léry dernier de l'année




1 décembre : salon de St Jean de Folleville 




23 Novembre:Salon de Beuzeville la Grenier 






17 Novembre Salon du livre de Cheux ( Calvados) 















3 Novembre dédicace au café librairie Le Lutin à Quiberville 



20 octobre Salon du livre de Luneray


13 Octobre: Salon du Lire à St Romain de Colbosc 









2  OCtobre: Salon des auteurs Bretons à Etables sur Mer(22) 





J'ai eu le plaisir d'être invitée d'honneur 


26 septembre:  Soirée lecture aux yeux d'Elsa  

Entourée de quelques lecteurs assidus, je lis des extraits de mon roman FELIZIDAD. Soirée sympathique et chaleureuse

15 septembre: QUAI DES LIVRES ROUEN 




Temps magnifique sur les quais de Rouen. Salon sympathique et bien organisé, de nombreux visiteurs. 






18 Août Salon de Villers sur Mer  


Superbe salon sous la houlette de Claude Lelouch. 


Juillet DEDICACE ST QUAY PORTRIEUX (22)




Juin: Lecture à la bibliothèque de Criquetot l'esneval 




15 et 16 juin: Festival du polar à la plage  




2 juin: Festival des arts et des livres  







le 25 Mai: Salon de Gonfreville l'Orcher  


Mai: Salon EPOQUE de Caen les 17 et 18 Mai 

Très beau WE passé à Caen pour représenter la Maison d'Edition en compagnie de Julys Thild également éditée chez ESNEVAL 







          



Avril: Dédicace Cultura Montivilliers  

           Dédicace Technopole de St Etienne du Rouvray 



Un article de Christian Pujol dans le Paris Normandie du 13 Avril 2018 

Saint-Etienne-du-Rouvray – Odile marteau-Guernion en dédicace pour son dernier polar.

Nuit d’Ô rage

L’écriture est une seconde nature pour cette infirmière qui fut cadre supérieur de santé. Originaire du département de la Sarthe, Odile Marteau-Guernion vit en Normandie depuis 40 ans. « Nuit d’Ô rage » est son sixième roman à suspens. Dans ce roman, l’auteur emporte le lecteur au coeur de la vie tourmentée de Marie-Noëlle. Celle-ci loue à Katia, une jeune femme aussi séduisante qu’énigmatique, un appartement qu’elle possède. Par une nuit d’orage Katia se réfugie chez Marie-Noëlle, s’en suit une relation passionnelle entre ces deux femmes. Qui est Katia ? Ou Adélaïde, à moins qu’il s’agisse d’Annabelle, une femme caméléon au passé sulfureux sous différents prénoms. Mais Katia a disparu, comme l’explique la police, qui enquête, à Marie-Noëlle.
Le lecteur se retrouvera pris en otage, dans cette tourmente passionnelle et compliquée.
Odile Marteau-Guernion, sera en dédicace à l’espace culturel E . Leclerc de Saint-Etienne-du-Rouvray, samedi 13 avril de 15h à 18h, pour « Nuit d’Ô rage », Editions Esneval.


Mars: 
Salon du livre de Mesnil Esnard 
Les éditions ESNEVAL sont présentes, nous sommes 4 à proposer nos livres. 




Février: 
Dédicace Leclerc et Auchan Dieppe en compagnie de Jacques Penna également auteur chez ESNEVAL



ANNEE 2018

l'année 2018 a été riche en rencontres, salons et dédicaces.

Paris, Turretot, Dieppe, Gonfreville l'Orcher, Yport, le Havre, Vendôme(41) Saint Adresse, Ferrières en Braye, Beaumont le Roger, Beuzeville La grenier pour ne citer que les salons. 


Dieppe en 2018 



Beuzeville La Grenier 2018






Paris Porte de Versailles 



2017: 






Sortie de FELIZIDAD la vie recommencée
Décembre 2017  








Paris Normandie Mai 2016 






Signature Librairie Plein CIEL  en Décembre 2016 
















Valentino 2008